Moustique tigre en Grand Est

Depuis le 1er janvier 2020, l’ARS organise la surveillance entomologique conformément aux dispositions du décret n°2019-258 du 29 mars 2019 relatif à la prévention des maladies vectorielles qui a modifié de manière notable la réglementation relative à la lutte anti-vectorielle.
Pour répondre à ces objectifs de surveillance, l’ARS Grand-Est a retenu en 2020, l’opérateur ALTOPICTUS pour le département de Meurthe-et-Moselle à la suite d’une procédure de marché public.
Le programme de surveillance a pour but de suivre la dynamique des populations de vecteurs afin :
D’éviter de nouvelles implantations lorsque cela est réalisable, notamment de moustiques vecteurs du genre Aedes ;
De détecter l’introduction de nouvelles espèces vectrices sur le territoire, notamment au niveau des points d’entrée au sens du Règlement Sanitaire International (RSI) (ports, aéroports…) ;
D’éclairer la décision d’intervention autour des cas humains importés, en évitant les interventions inutiles dans les lieux où le moustique vecteur n’est pas implanté.
La surveillance entomologique repose sur deux piliers que sont la mise en place d’un réseau de pièges pondoirs et l’analyse des signalements de particuliers.
Si des pièges pondoirs sont installés sur le territoire de votre commune, l’opérateur de démoustication prendra contact avec vos services. Je vous remercie de lui réserver le meilleur accueil possible.
Concernant les signalements citoyens, vous trouverez en pièce jointe un document d’information sur le moustique tigre : Carte Info-Moustique Tigre-ARS Grand Est.pdf
Vous constituez un relais important dans la prévention et la lutte contre l’implantation du moustique tigre. Nous vous remercions donc par avance de bien vouloir assurer la diffusion de ce document d’information la plus large possible auprès de vos administrés.

Pour votre bonne information, la ville de Nancy et par voie automatique l’ensemble du département de Meurthe-&-Moselle est classé colonisé par le moustique-tigre depuis le 1er octobre 2021. En effet, à la suite de plusieurs détections dès août 2020 puis de contrôles en 2021, la présence de moustiques-tigre adultes a été confirmée sur la ville de Nancy. La possibilité d’élimination de l’espèce à la suite de ces détections multiples s’amenuise et a donc amener l’ARS à considérer que le moustique-tigre avait colonisé durablement la ville de Nancy.

En 2022, des interventions de sensibilisation et de lutte seront mises en œuvre, en lien avec la mairie de Nancy, sur les zones d’implantation du moustique tigre en vue de limiter sa prolifération. Le réseau de pièges pondoirs sera également redéfini afin de surveiller la dispersion de l’espèce sur le territoire de la ville.

Pour en savoir plus sur le dispositif de surveillance et les conseils pour lutter contre la prolifération du moustique tigre : Moustique tigre et maladies vectorielles | Agence régionale de santé Grand Est (sante.fr)